Ouest-France – Décembre 2018

Classé dans : Actualités, Nouveautés | 0

Ouest-France – Décembre 2018

Deux jeunes talents au service de l’ébénisterie

Perros-Guirec – Laurent Hamon, le patron de Plywoodesign, l’entreprise d’ébénisterie perrosienne, s’est entouré de deux jeunes talents récompensés lors des Olympiades des métiers.

            L’Entreprise Plywoodesign a démarré en 2010. Installé au parc d’activités de Kergadic, elle réalise des meubles et des agencements sur-mesure de haute-qualité. Le travail du bois est au coeur de chacun des projets. Mais la réussite de l’entreprise, c’est désormais le fruit du travail d’une toute jeune équipe de talent !
Aujourd’hui, Plywoodesign a su se faire une place dans le domaine. L’entreprise a pris une nouvelle dimension. Laurent Hamon, son fondateur, a embauché Thomas Piot, son premier salarié en septembre 2017. En mai 2018, l’équipe s’est agrandie à nouveau avec l’arrivée de Yann Le Ster.
“Afin de répondre au mieux à la demande de mes clients, j’ai fait le choix de m’entourer de deux jeunes talents, passionnées par le métier de l’ébénisterie, et récompensés par des médailles d’or aux Olympiades des métiers de la région Bretagne”.
“Trouver du personnel compétent est compliqué, j’ai fait le choix de miser sur la jeunesse”
, explique Laurent Hamon.

 

Laurent Hamon (à gauche), et ses deux jeunes champions, Thomas Piot et Yann Le Ster. © Ouest-France

Prix d’excellence

 

Yann et Thomas, tous les deux âges de 21 ans, ont suivi le même parcours : CAP d’ébénisterie, puis BAC PRO au lycée Savina de Tréguier, et BTM (brevet technique des métiers), à Fougères. Tous les deux sont déterminés, avec pour preuve leur participation aux Olympiades des métiers.

“J’ai gagné la médaille d’or du concours régional de Bretagne en 2016, et j’ai terminé 9e au niveau national”, confie Thomas. “Pour ma part, après avoir terminé 2e en 2016, derrière Thomas, j’ai voulu retenter l’expérience et cette année, après avoir remporté le concours régional, j’ai terminé au pied du podium lors des dernières Olympiades nationales à Caen en novembre, ce qui m’a valu la médaille d’Excellence. C’était un peu une revanche”, sourit Yann.

De cette expérience, ils retirent une grande satisfaction. ” Il faut faire preuve de concentration, il faut savoir gérer son stress, évoluer devant le public et réaliser le meuble demandé dans un temps imparti, en faisant preuve de maîtrise et de créativité”.

Le patron ne regrette pas son choix

” Pour faire un bon ébéniste, il faut non seulement être passionné, mais aussi créatif, inventif, sensible et curieux”,

souligne Laurent. ” C’est ce que j’ai trouvé chez Yann et Thomas. Bien sûr, ils débutent, mais au vu de leur engagement, je sais que je ne me suis pas trompé”.

S’ils manient avec dextérité le ciseau, le maillet ou encore la scie japonaise, les deux jeunes hommes ont aussi comme passion le sport, le handball pour l’un et le surf pour l’autre.

Source : Ouest-France